Forum
  ¤   2012-les animaux sonnent l'alarme Index du Forum
 
  ¤   Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
  ¤   Voir mes messages
  ¤   Voir les messages sans réponses
2012-les animaux sonnent l'alarme
Des animaux meurts sans raisons, des inondations menace l'être humain ... CROYEZ-VOUS VRAIMENT QUE C'EST NORMAL??? Est-ce une alarme annonçant le solstice d'hiver de 2012? MERCI DE VOUS JOINDRE À NOUS ET DE PARTAGER VOTRE OPINION.
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 


  
PROBLEME DE CONNECTION SUR LA  PAGE FACEBOOK Sad VOICI LA NOUVELLE PAGE http://2012nouvelmorguemondial.over-blog.com
france: une nouvelle taxe proposée pour soutenir la création des jeux video

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    2012-les animaux sonnent l'alarme Index du Forum -> 2012-les animaux sonnent l'alarme -> Apocalypse économique Sujet précédent :: Sujet suivant  
france: une nouvelle taxe proposée pour soutenir la création des jeux video
Auteur Message
2012
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 10 188
Localisation: Portiragnes Dpt 34

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 13:40 (2013)    Sujet du message: france: une nouvelle taxe proposée pour soutenir la création des jeux video Répondre en citant
 
Dans un rapport intitulé "Jeux vidéo : une industrie innovante pour nos territoires", deux sénateurs proposent de créer une taxe sur les jeux vidéo neufs afin de créer un fonds d'aide au secteur.

Après cinq mois de travaux et d'auditions, le groupe de travail sur les jeux vidéo du Sénat a rendu son rapport sur l'état des lieux de l'industrie du jeu vidéo en France, "ses difficultés économiques et ses atouts indéniables". Intitulé "Jeux vidéo: une industrie innovante pour nos territoires", il tend à démontrer l'importance de relancer le développement sur le territoire et de valoriser le "made in France" à l'heure où les talents fuient l'Hexagone pour de nouveaux eldorados comme le Canada et notamment le Québec. La France reste pourtant en volume le deuxième producteur derrière les Etats-Unis, bien que le marché hexagonal ne représente que 5 à 7 % du marché mondial.   
En cause, le manque de financement du secteur vidéo-ludique qui ne représente plus que 5 000 emplois directs quand on en comptait encore 15 000 il y a 15 ans, lors de "l'âge d'or" du jeu vidéo. Depuis 2011, de nombreux petits studios ont mis la clé sous la porte faute de rentabilité alors que le jeu vidéo concerne près de 60% de la population, entre les consoles de salon, portables ou le jeu mobile. "La première pratique culturelle des Français", souligne André Gattolin qui estime qu'"on ne peut pas laisser ce secteur au bord de la route". "On a des ingénieurs d'une qualité exceptionnelle et des artistes d'exception, il n'est donc pas normal que la France ne soit plus un leader du secteur", estime Nicolas Bensignor, membre du conseil d'administration du SNJV.   
Une taxe sur les jeux vidéo physique   
Parmi les pistes étudiées pour relancer le secteur, les deux rapporteurs, André Gattolin (écologiste) et Bruno Retailleau (UMP), ont préconisé la mise en place d'une "taxation de l'ensemble des jeux vendus neufs sur le marché physique" en France afin de pouvoir davantage aider le secteur. Cela ne concernerait ni les jeux digitalisés ni les jeux d'occasion. Ce prélèvement ne représenterait que "quelques centimes ou dizaines de centimes par jeu". Ceux-ci sont généralement vendus entre 45 et 70 euros en moyenne à leur lancement. Et les deux sénateurs mettent en avant "l'utilité finale" de la démarche qui servira à financer l'industrie française du secteur vidéo avec cette contribution. Elle devrait permettre de rapporter "plusieurs millions d'euros" et doubler les financements publics. Le syndicat national du jeu vidéo (SNJV) s'est montré plutôt sceptique sur ce point alors qu'il a salué les autres propositions.   
Cette taxe servirait avant tout à alimenter un fonds géré par le CNC (Centre National du Cinéma) qui serait en charge du secteur du jeu vidéo. Il aurait pour rôle d'accorder des financements à la création française. Les sénateurs proposent également la mise en place d'un fonds participatif, financé par la banque publique d'investissement (BPI), qui servirait de levier pour des financements complémentaires. Ils préconisent aussi un "guiche unique" pour les différentes aides déjà en place (crédit d'impôt et fonds d'aide), mais dont l'impact est jusqu'à présent limité.   
Une plateforme pour valoriser le "made in France"   
Taxer les jeux physiques est également un moyen d'inciter les éditeurs et clients à se tourner vers un autre support : une plateforme digitale - à l'instar de Steam, Impulse ou Origin - qui permettrait de centraliser les jeux vidéo français, mais aussi de les promouvoir et de les faire plus facilement découvrir. Son but serait de mettre en avant les jeux "originaux, diversifiés et innovants". Une volonté affichée de valoriser le "made in France" en offrant de la visibilité à de petits développeurs et éditeurs, mais aussi aux plus grosses entreprises françaises comme Ubisoft ou Gameloft.   
Cette plateforme se voudrait un "fonds de ressources et d'orientation", sorte de centre virtuel des jeux vidéo appuyé par les pouvoirs publics et "ouverts à tous les jeux produits sur le territoire pour tous les types de publics". Les rapporteurs voient en cette plateforme un moyen "aussi ouvert que possible" de mettre en avant "l'exception culturelle française". Libre à chaque studio de protéger son contenu avec des codes DRM ou non.   
Seule contrainte que les deux élus préconisent : pas de vente de jeu à moins d'un euro (comme c'est souvent le cas pour les jeux mobiles) et un moyen de paiement moderne (CB, virement, Paypal, Google Wallet, Amazon Payment, etc.).   
D'autres pistes de réflexion concernent tant la formation des étudiants, que le soutien aux studios les plus fragiles. En parallèle, un groupe de travail interministériel, à l'initiative d'Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication, et de Fleur Pellerin, ministre de l'innovation et de l'économie numérique, réfléchit à des propositions concrètes poursuivant le même objectif de développement économique de l'industrie française du jeu vidéo.   

  
  
carte jeu illuminati
  

  
http://lci.tf1.fr/high-tech/jeux-video-une-nouvelle-taxe-proposee-pour-soutenir-la-creation-8276610.html
  




_________________
http://www.facebook.com/pages/2012-Des-animaux-sonnent-lalarme/154200084629…
Revenir en haut Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 25 Sep - 13:40 (2013)    Sujet du message: Publicité
 
PublicitéSupprimer les publicités ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    2012-les animaux sonnent l'alarme Index du Forum -> 2012-les animaux sonnent l'alarme -> Apocalypse économique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
 

 

Galaxian Theme 1.0.1 by Twisted Galaxy
 
Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2004 phpBB Group