Forum
  ¤   2012-les animaux sonnent l'alarme Index du Forum
 
  ¤   Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
  ¤   Voir mes messages
  ¤   Voir les messages sans réponses
2012-les animaux sonnent l'alarme
Des animaux meurts sans raisons, des inondations menace l'être humain ... CROYEZ-VOUS VRAIMENT QUE C'EST NORMAL??? Est-ce une alarme annonçant le solstice d'hiver de 2012? MERCI DE VOUS JOINDRE À NOUS ET DE PARTAGER VOTRE OPINION.
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 


  
PROBLEME DE CONNECTION SUR LA  PAGE FACEBOOK Sad VOICI LA NOUVELLE PAGE http://2012nouvelmorguemondial.over-blog.com
Augmenter les impôts pour enrayer le déficit budgétaire en 2014 ?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    2012-les animaux sonnent l'alarme Index du Forum -> 2012-les animaux sonnent l'alarme -> Apocalypse économique Sujet précédent :: Sujet suivant  
Augmenter les impôts pour enrayer le déficit budgétaire en 2014 ?
Auteur Message
2012
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 10 188
Localisation: Portiragnes Dpt 34

MessagePosté le: Sam 29 Juin - 19:25 (2013)    Sujet du message: Augmenter les impôts pour enrayer le déficit budgétaire en 2014 ? Répondre en citant
 
Le rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale Christian Eckert (PS) suggère de nouvelles hausses de la fiscalité pour enrayer un possible dérapage du déficit en 2014, dans un rapport qui détaille aussi les efforts d'économies prévus par le gouvernement.

Il pourrait bien y avoir de nouveaux impôts en 2014. C'est en tout cas la préconisation du rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale Christian Eckert (PS) dans un rapport introductif au débat d'orientation des finances publiques qui se tiendra mardi à l'Assemblée. "Si l'urgence budgétaire oblige, à nouveau, à recourir aux prélèvements obligatoires, cette contrainte doit offrir l'opportunité d'utiliser l'outil fiscal pour mettre en œuvre les priorités du Gouvernement et de la majorité", indique M. Eckert.  
Le gouvernement espérait jusqu'alors limiter la hausse de la fiscalité l'an prochain à la hausse de la TVA. La disparition des mesures fiscales temporaires va entraîner un manque à gagner de 0,3% du produit intérieur brut en 2014, estime M. Eckert. S'y ajoute une partie du coût du Crédit d'impôt compétitivité emploi.  
Imposer les contrats d'assurance-vie  
Pour compenser ce manque à gagner, M. Eckert propose d'imposer les contrats d'assurance-vie les plus importants. "Comme toute niche fiscale, elles génèrent un point de fuite permettant aux contribuables les plus fortunés d'échapper au droit commun de l'impôt et, plus particulièrement, de l'impôt sur les successions", estime le rapporteur. L'imposition pourrait figurer dans la réforme de l'assurance-vie annoncée en mai par le Président de la République, selon lui.  
M. Eckert préconise également la mise en place d'une fiscalité écologique qui passerait  par "une augmentation progressive de l'imposition de la consommation de gazole jusqu'au niveau actuellement prévu pour la consommation d'essence". Enfin, la TVA qui "permet d'agir de manière fine sur l'économie du fait de la distinction entre taux réduit, taux intermédiaire et taux normal" pourrait constituer un troisième levier, estime le rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale, sans entrer dans les détails.  
Un déficit public de 3,5% du PIB en 2014  
Alors que la Cour des comptes a averti jeudi le gouvernement sur le risque d'un dérapage budgétaire cette année, M. Eckert indique dans ce rapport mis en ligne sur le site de l'Assemblée qu'"il n'est  pas impossible que la prévision de déficit public pour 2014 (...) se rapproche de 3,5% du PIB" contre 2,9% initialement prévus.  
Outre les efforts qu'il suggère côté recettes, il détaille les économies projetées par le gouvernement. Comme cela avait déjà été annoncé, cette baisse des dépenses de l'État se répartira entre une réduction de 750 millions des dotations de l'État aux collectivités territoriales et une diminution de 750 millions des dépenses pour les ministères et les opérateurs de l'État.  
Ces économies seront facilitées par une baisse de la charge de la dette, évaluée à 600 millions d'euros, due à la révision à la baisse de la prévision d'inflation et aux bas taux d'intérêts. L'Etat pourra également s'appuyer sur une baisse des retraites à sa charge (-700 millions d'euros) et à celle de ses opérateurs (-100 millions d'euros), dues un nombre de départs inférieur aux attentes.
 

 
http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/augmenter-les-impots-pour-enrayer-le-deficit-budgetaire-en-2014-8073825.html
 




_________________
http://www.facebook.com/pages/2012-Des-animaux-sonnent-lalarme/154200084629…
Revenir en haut Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 29 Juin - 19:25 (2013)    Sujet du message: Publicité
 
PublicitéSupprimer les publicités ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    2012-les animaux sonnent l'alarme Index du Forum -> 2012-les animaux sonnent l'alarme -> Apocalypse économique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
 

 

Galaxian Theme 1.0.1 by Twisted Galaxy
 
Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2004 phpBB Group